Publié le : 10 décembre 20216 mins de lecture

Nous sommes nombreux à être fatigués des mots vides, des regards qui cachent un sentiment au lieu de l’exprimer clairement. Nous sommes fatigués des conseils, des réprimandes, des baisers comptés et des câlins réglementaires.

Dans cette société, nous essayons d’établir des relations du mieux que nous pouvons, nous avons beaucoup appris sur les relations, mais nous avons oublié comment montrer une affection inconditionnelle, comment faire preuve de passion et de loyauté sans être influencé par le passé. Nous avons oublié que la seule façon d’aimer est d’ouvrir notre cœur comme si nous n’avions jamais été blessés.

Si nous donnons notre cœur dans la crainte, nous recevons la même chose. C’est pourquoi nous fondons à la vue d’un chien. Nos yeux s’humidifient et nos poitrines se serrent d’émotion lorsque nous nous souvenons de ces anges à fourrure qui nous ont accompagnés, pendant un temps dans nos vies, mais qui sont, maintenant, partis.

Il y a beaucoup de moments, et tous magnifiques, ceux avec nos chiens. Pour cette raison, nous ne pouvons que les remercier et revendiquer leur mémoire. Pour beaucoup de gens, les chiens sont des âmes pures qui n’ont pas besoin de parler, car leurs démonstrations de loyauté et d’affection infinie sont le plus beau langage jamais entendu.

Si vous pensez avoir touché le fond et que vous avez un chien, vous n’avez pas qu’un seul espoir, mais le meilleur possible.

Dès que nous adoptons, donnons ou achetons un chien, nous prenons un engagement et une responsabilité. Il ne faut cependant pas avoir peur, car s’occuper d’un chien, le nourrir et le promener est un tout petit effort comparé à toute la bonté que ces animaux procurent. Nous souhaitons partager avec vous une histoire anonyme qui résume parfaitement l’importance de l’existence des chiens et de leur relation avec les humains :

Vous êtes-vous, déjà, demandé pourquoi les chiens vivent moins longtemps que les humains ?

Comme je suis vétérinaire, j’ai été appelé à rendre visite à un lévrier irlandais de 10 ans nommé Belker. Les propriétaires du chien, Ron, sa femme Lisa et le petit Shane, aimaient beaucoup Belker et espéraient un miracle.

J’ai rendu visite à Belker et j’ai découvert qu’il était en train de mourir d’un cancer. J’ai dit à la famille que nous ne pouvions plus rien faire pour lui et j’ai proposé de pratiquer l’euthanasie à leur domicile.

Nous avons tout préparé ; Ron et Lisa ont pensé que c’était une bonne idée que le petit Shane, âgé de 6 ans, aide le chien. Ils ont estimé que Shane pouvait apprendre quelque chose de cette expérience.

Le lendemain, il a ressenti une sensation familière dans sa gorge ; alors que la famille s’approchait de Belker. Shane semblait calme, caressant le chien pour la dernière fois et on se demandait s’il comprenait ce qui se passait. Au bout de quelques minutes, Belker s’est tranquillement endormi pour ne plus jamais se réveiller.

L’enfant a semblé accepter le fait sans difficulté ni confusion. Nous sommes restés un moment à nous demander pourquoi la vie des animaux est plus courte que celle des humains. Shane, après avoir écouté attentivement chaque mot, a dit : « On sait pourquoi. »

Surpris, nous nous sommes retournés pour le regarder. Ce que le garçon a dit m’a stupéfié ; on n’avait jamais entendu d’explication plus réconfortante que celle-ci. À ce moment-là, ma vision de la vie a complètement changé.

« Les gens viennent au monde pour apprendre comment vivre une bonne vie, comment aimer les autres tout le temps et comment être de bonnes personnes, n’est-ce pas ? ».

« Eh bien, puisque les chiens savent, déjà, tout ça, ils n’ont pas besoin de rester avec nous aussi longtemps. »

Ce conte simplifie la vérité entre les chiens et les humains. Tous deux viennent au monde munis de sentiments et avec le désir d’être heureux. Les chiens ressentent un amour sans limites et ne sont pas rancuniers. Ils s’approchent ou prennent leurs distances en fonction de la façon dont ils sont traités. Les gens, en revanche, apprennent beaucoup de choses pour retenir leurs sentiments pour différentes raisons.

Certains disent que les chiens n’ont pas d’âme, d’autres qu’ils ne comprennent pas, qu’ils ne sont que des « animaux ». Nous, par contre, semblons tout comprendre et agissons parfois sans âme, sans compassion ni compréhension. N’écoutez pas ceux qui disent que les animaux sont stupides et qu’ils ne pourront jamais vous donner l’affection dont vous avez besoin ou que l’affection d’un chien n’est pas comparable à celle d’une personne.

Nous ne voulons pas dire par là que les gens ne sont pas capables de donner de l’amour. Quand ils le veulent, ils le font très bien. Un chien, en revanche, donnera, toujours, de l’amour et sa colère ou ses mauvaises manières ne causeront jamais de souffrance psychologique aux gens.

Lorsque vous traversez une mauvaise passe, asseyez-vous, laissez un chien vous regarder et caressez-le. Vous ne pourrez peut-être pas le garder à la maison, mais vous pouvez rechercher sa compagnie en faisant du bénévolat dans un chenil. Vous pourrez aider et en même temps recevoir l’aide la plus pure qui existe au monde.

À découvrir également : Le staff américain : une race de chiens très spécifique

J’espère que mon chien a eu une bonne vie, la mienne était meilleure avec lui.

Lorsque vous vous souviendrez des moments que vous avez partagés avec votre chien, vous ressentirez de la tranquillité et de la nostalgie. Même si vous deviez affronter mille drames dans la vie, votre chien ne baisserait jamais la garde et ne cesserait de vous regarder avec loyauté. Ces souvenirs sont les plus purs des cœurs et le réconfort émotionnel que vous apporte votre chien est un trésor que vous porterez toujours avec vous.

Il y a des situations où les mots sont de trop. Il s’agit de regarder, d’accompagner et de caresser. De l’amour pur. L’amour inconditionnel. Un amour sincère.

Pour plus d'informations : Les bienfaits des animaux de compagnie sur notre santé